Quand Jet Terry a trollé LeBron et D-Wade jusqu’aux Bahamas

Il y a 1 jour 15

Les Finales NBA 2011 remportées par les Dallas Mavericks font partie des plus beaux exploits de l'histoire récente de la NBA. Pour conquérir le premier trophée de l'histoire de la franchise, Dirk Nowitzki et ses camarades ont dû battre, entre autres, le Miami Heat de LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh en Finales.

Dans le camp texan, c'est sans doute Jason Terry qui avait la plus grande bouche et qui a le plus trashtalké et provoqué les Floridiens pendant toute la série.

Les Finales NBA 2011 remportées par les Dallas Mavericks font partie des plus beaux exploits de l'histoire récente de la NBA. Pour conquérir le premier trophée de l'histoire de la franchise, Dirk Nowitzki et ses camarades ont dû battre, entre autres, le Miami Heat de LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh en Finales.

LeBron James a-t-il vraiment gagné les deux titres les plus durs de l’histoire ?

Dans le camp texan, c'est sans doute Jason Terry qui avait la plus grande bouche et qui a le plus trashtalké et provoqué les Floridiens pendant toute la série. Lors de sa discussion avec le quarterback Russell Wilson ce weekend, Dwyane Wade a raconté l'après-Finales, lorsque LeBron et lui pensaient pouvoir décompresser tranquillement, loin des Etats-Unis... et qu'ils sont tombés sur "Jet".

"Après les Finales, j'étais dans le dur. LeBron aussi. Il s'était laissé pousser les cheveux et on ne se donnait pas de news. On avait prévu un voyage avec nos familles aux Bahamas et on l'a donc maintenu. C'était la première fois qu'on se voyait depuis les Finales.

On se dit alors qu'il faut qu'on tourne la page en faisant autre chose : sortir, aller au casino, n'improte quoi... On va donc en boîte. En arrivant, on voit Jason Terry en train de faire la queue, mais genre à l'arrière. Nous, en VIP, on passe. Jason Terry rentre, mais 20 minutes après.

A peine entré, il va direct vers nous et il nous tend la main. Je n'avais vraiment pas envie de serrer la main de ce mec. Et puis je me suis dit : ce mec est au-dessus de nous. Il est venu vers nous avec un tel style et une telle confiance en lui... Il était en mode : 'vous êtes peut-être entrés avant moi, mais vous devez offrir votre respect au champion'.

Et on a lui a offert notre respect en lui serrant la main. Ce que les Mavs ont accompli est spécial. Le plus important, c'est que ça nous a rendu plus modestes et nous a permis d'être prêts pour ce qui venait".

Ce qui venait, c'était un back to back, avec des victoires contre Oklahoma City et San Antonio.

Lire la Suite de l'Article