Les gueules cassées : Imbernon, une vie de sacrifices

Il y a 1 mois 65

Publié le 28/07/2021 à 18:01 , mis à jour à 18:41

Le deuxième ligne de l'USAP et de l'équipe de France, Jean-François Imbernon, a traversé une carrière pleine d'avatars, des fractures aux jambes, au visage, entorses et contusions en tous genres. Son rugby était clairement celui de l'intimidation, mais aussi du sacrifice et de l'exploration des hôpitaux. 

Un chiffre, une rumeur nous est parvenue. 42 fractures. « 42 fractures ? Non, c’est exagéré. Mais un bon paquet quand même ! » infirme Jean-François Imbernon, la charpente du pack du grand chelem 1977, mais aussi l’homme qui évita la cuillère de bois en 1982. « JFI » ferraillait d’abord au nom de l’Usap avec les Jean-Claude Ros, Jean-Louis Got ou Paul Goze. Pas des plaisantins. Il a même...

Cet article est réservé aux abonnés

Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement

Tous les articles en illimité sur le site et l'application Le journal en version numérique dès 20h30 la veille Les newsletters exclusives

Je m'abonne pour lire la suite Déjà abonné(e) ? Je me connecte

Lire la Suite de l'Article