JO - Hand (F) - Bleues - Estelle Nze Minko estime que la France « a perdu le match dans l'agressivit頻 face à l'Espagne aux JO

Il y a 1 mois 103

Estelle Nze Minko (arrière de l'équipe de France, battue par l'Espagne (28-25) aux JO de Tokyo) : « Pffff... Je suis dégoûtée. On a perdu le match dans l'agressivité et c'est ça qui me fait le plus mal. On a beaucoup reculé. C'est compliqué de gagner comme ça. Après, ce n'est pas la fin du monde, on n'est pas éliminées. Mais je pense qu'il y avait la place. Maintenant, il va falloir travailler, observer, discuter, communiquer. On a deux jours avant d'affronter un adversaire redoutable, la Suède, qui vient d'exploser la Russie. C'est une belle équipe avec des joueuses qui s'expriment de plus en plus. Il va falloir y aller. On peut être beaucoup plus agressives en défense, beaucoup plus conquérantes. »

Pauline Coatanéa (ailière droite de l'équipe de France) : « Je suis très déçue. On avait vraiment bien analysé cette équipe et on n'a pas réussi à leur poser de problèmes, notamment en défense où on a pris vraiment de partout, et beaucoup de penalties. Cela montre qu'on n'a pas été assez agressives ni assez de joueuses. On n'a pas pu faire de montées de balle car on prenait les buts à chaque fois. Le fait que Grâce (Zaadi) se soit un peu blessée nous a un peu déstabilisées. Les Espagnoles, elles, ont vraiment bien joué. Ce n'est que le deuxième match, il en reste encore beaucoup. On va se remobiliser, il n'y a pas de souci. »

« Des lapins pris dans un phare »

Grâce Zaadi (demi-centre de l'équipe de France) : « On fait une belle entame où on met de l'agressivité, où on court. Et autour de la 15e minute, on a un peu arrêté de jouer, on est tombées dans leur rythme et au final, ça nous a mis dedans. Je n'avais pas la sensation qu'en défense on était solides, aplaties, du coup elles nous ont pilonnées. Ça nous a mis dedans et sans défense, sans montée de balle, c'est difficile. En attaque, on a eu de solutions, moins encore plus sur le dernier penalty qui me revient dans les mains et que je loupe. Ce sont ces ballons-là qu'on aurait dû mettre dedans et on en loupe plusieurs. »

Olivier Krumbholz (sélectionneur de l'équipe de France) : « On a mal joué globalement. Quand on était plutôt devant en première période, on n'a pas su accentuer le score. Ensuite, c'étaient elles les maîtresses du terrain. C'était haché et on n'a jamais retrouvé notre fluidité en attaque. On a perdu des ballons, raté des tirs et elles ont joué de mieux en mieux. On a bouffé un joker. Grâce (Zaadi) s'est fait mal à une cheville, on sent Méline (Nocandy) hésitante depuis qu'elle a ses points de suture au menton (après un choc face à la Hongrie, dimanche), Pauletta (Foppa) s'est fait mal à la cuisse en glissant. On a un peu la peste, là. Il faut se libérer ! Il y a une chape de plomb, on n'a pas été assez joueur. On est un peu le lapin pris dans un phare. Il faut aussi poser plus de problèmes grâce à notre défense. »

publié le 27 juillet 2021 à 17h09

Lire la Suite de l'Article