Aulas tente une révolution, le PSG apprécie

Il y a 1 mois 45

Le football français doit se remettre en question ! Jean-Michel Aulas souhaite changer les règles concernant le contrat de joueurs très particuliers.

Jean-Michel Aulas entame une guerre sur un sujet sensible du football français. Le président de l’OL s’engage dans un dossier afin de faire évoluer les choses concernant les contrats de jeunes. Ces dernières années, les clubs de Ligue 1 ont rencontré d’énormes difficultés à retenir ses jeunes joueurs du centre de formation. Au lieu de signer leur contrat professionnel dans leur club formateur, ces derniers préfèrent tenter l’aventure à l’étranger, pire, quittent libre après avoir paraphé leur premier contrat.

À l’image du départ de Tanguy Kouassi et de Abdoulaye Kamara (PSG) vers la Bundesliga, les meilleurs jeunes ont délaissé la Ligue 1 pour poursuivre leur carrière à l’étranger. Les premières victimes de ce phénomène se sont les équipes formatrices. Jean-Michel Aulas veut réagir très afin de mettre un terme à cette fuite des talents. Il a exigé une modification des règles concernant la durée de contrat.

Aulas, la durée du premier contrat professionnel ? « 5 ou 6 ans » 

Comme François Hollande, le parton de l’OL souhaite du changement dès maintenant. Auprès du quotidien L’Équipe, Jean-Michel Aulas a exigé notamment d’augmenter la durée du premier contrat professionnel. « En termes de droit, il faudrait que le premier contrat professionnel soit, non pas de 3 ans, mais de 5 ou 6 ans », a revendiqué Jean-Michel Aulas très engagé dans cette problématique contractuelle. Cependant, il doit se confronter à la loi européenne au sujet la liberté des jeunes travailleurs. La législation française s’inclinerait à celle de européennes, ce qui profite aux clubs européens d’attirer facilement des jeunes issus du centre de formation. Aulas contre le monde entier afin de révolutionner le football français !

Voir également : Real Madrid : Le coup de gueule de Jovic

Lire la Suite de l'Article